Découvrir l’art asiatique au Musée Guimet

Découvrir l’art asiatique au Musée Guimet est une balade dont on ressort émerveillé. À l’ouest de Paris, ce bâtiment à la rotonde reconnaissable abrite l’une des collections d’art asiatique les plus extraordinaires au monde. Découvrez les secrets de ce musée, qui vous fait voyager à l’autre bout du monde sur plusieurs siècles.

Aux origines du Musée Guimet

La passion d’un homme

Né en 1836, Émile Guimet était un grand industriel, passionné par les religions d’Asie. Au cours de ses périples, il a rapporté de nombreux objets. Il a notamment voyagé au Japon, en Chine, en Inde, ainsi qu’en Égypte. C’est ainsi qu’est née sa collection, reflet de sa passion pour l’Orient. Souhaitant partager ce qu’il avait appris sur ces contrées, Émile Guinet a ouvert les portes de sa collection aux curieux. Il la présenta tout d’abord à Lyon, dont il était originaire, puis à Paris. Pour abriter son « musée des religions », il ordonna en 1889 la construction d’un bâtiment dans le 16e arrondissement de la capitale. Le musée actuel s’y trouve toujours. Émile Guimet meurt en 1918, près de Lyon.

Le Musée des arts asiatiques

Construit au 19e siècle, le Musée Guimet abrite toujours les pièces de collection rapportées par son fondateur. Au cours du siècle suivant, il spécialise ses collections et, en 1927, il est rattaché à la Direction des Musées de France. Devenu officiellement le Musée des arts asiatiques, il connaît une vaste rénovation à partir de 1997. De grands espaces lumineux sont aménagés ainsi que des perspectives ouvertes, mettant en valeur les 4 000 m2 de galeries. Le bâtiment de la place Iéna est aujourd’hui complété par l’Hôtel d’Heidelbach, qui abrite le Panthéon bouddhique, et par le Musée d’Ennery, véritable cabinet de curiosités. À l’heure actuelle, le Musée national des arts asiatiques – Guimet (MNAAG) est sans conteste le plus important pôle de connaissance des civilisations asiatiques en Europe.

Musée guimet

Les collections du Musée Guimet

Des quatre coins de l’Asie

Le Musée des arts asiatiques – Guimet abrite des collections provenant de nombreux pays d’Asie. Sur trois niveaux, des pièces provenant, entre autres, d’Inde, d’Afghanistan, du Tibet ou du Japon, sont ainsi rassemblées. Si elles sont placées de manière chronologique ou thématique, ces pièces laissent aussi entrevoir les différentes influences d’un pays à un autre. Un point de vue rendu possible grâce aux ouvertures ménagées dans l’architecture du lieu, au moment de sa rénovation. Le Musée conserve des œuvres d’art et des objets du quotidien ainsi que des photographies et la collection Riboud, dédiée au textile. L’ensemble offre au visiteur une déambulation envoûtante, qui met en avant la façon dont les idées et les formes artistiques se sont diffusées sur le continent asiatique.

Des collections dynamiques

Les collections du Musée Guimet se sont enrichies au cours des années de plusieurs manières. Tout d’abord, grâce aux dons de particuliers ou d’entreprises, qui lui ont confié le soin de préserver les œuvres qui étaient en leur possession. Ensuite, grâce aux ventes publiques d’objets de collection. Enfin, les découvertes faites sur les chantiers archéologiques ont également participé à l’enrichissement du Musée Guimet. Toutefois, il n’est plus possible désormais de sortir un objet d’une telle valeur historique de son pays d’origine. Afin de faire rayonner les trésors conservés dans ses murs, le Musée organise des expositions temporaires sur les différentes facettes du patrimoine asiatique, mais aussi autour des travaux d’artistes contemporains.

Le Musée des arts asiatiques – Guimet est, sans doute, un lieu culturel à ne pas manquer à Paris. Offrant au visiteur une collection d’une grande richesse, il témoigne de la fascination qu’exerce toujours l’Orient sur l’Occident.

Laisser un commentaire